10/07/2005

POUJADE JUNIOR A FLORENVILLE

 

Grasses pintes, cochonailles, salaisons… Sur les trottoirs du Quartier Européen, ce n’est pas la première fois que des artisans montés de leur belle province de Luxembourg tentent de séduire les Eurocrates. Ils bourrent ces derniers comme ils bourrent les marcassins et les oies, là-bas, chez eux, dans ces zones tellement peu bétonnées que l’overdose de chlorophylle fait des ravages. Après ça, grave pété aux airelles et à l’Orval, le rond-de-cuir à gros salaire se transforme en touriste ardennais : il lui pousse un short, un bouc, une canne de marcheur, de la mortadelle dans le baluchon, et le voilà qui part comme un zombie vers le Tombeau des Géants.

 

C’est le but : promouvoir le tourisme sudiste auprès des clients d’exception. C’est horrible, non ? Déjà que les abords de La Semois pullulent de scouts et de Hollandais, il va, en plus de ces monstres, bientôt falloir se farcir des types hautains qui n’ont jamais vu d’animaux sauvages ailleurs que sous 2 litres de sauce au champagne dans leurs assiettes au Sablon. Non, mais vous les imaginez à l’Office du Tourisme de Couillet ? –« Dans les bois, là… Un big cochon velu a mangé mon sac Vuitton, faut appeler les Canadair, shit ! » Ce n’est pas tout : ils vont faire monter le prix de l’emplacement de caravane et accentuer la fracture sociale en étalant leurs meubles Tempou Doulou devant les pauvres locaux. Mon Dieu : même leurs nains de jardins sont griffés Christophe Coppens !

 

L’E411 ressemblera à un catalogue pour Jeeps Cherokee, on obligera les vendeurs de couques de Dinant à également faire dans le loukhoum (lois de la libre concurrence) et si ça se trouve, c’en sera également fini des ruines du Château de la Roche qu’on reconstruira façon Berlaymont (bon, ça va, on a le temps !). Bref, malheureux Gaumais, vous ne savez pas ce que vous faites en tentant tous ces eurocyborgs à grandes rasades de bières trappistes et de tartines de l’épaisseur d’un doigt : c’est l’Apocalypse en cravate à 60 patates qui va s’abattre sur vos forêts… L’horreur, l’horreur !


23:25 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.