12/07/2005

LE SUPER TROP COOL PLAN A BEBERT

 

Kleine vriend, mooie poppeke, c’est moi BeBert, daar ben ik. N’aies pas peur, geen streep in je broek, je suis Minister, je suis Flamand maar ik ben ook l’ami de tous les enfants. Si les méchants wallons du gouvernement m’écoutaient, tu pourrais bientôt voir les gros navions faire des rollekebols autour du Belgacom Tower et lâcher leurs bidons de rotte kerozène dans le Canal. Un bidon de rotte kerozène qui fait plouf dans du bruine water, dat is quand même tof, hé !

 

On va aussi vider le Beursschouwburg de tous les zatlaps à cols roulés noirs qui écoutent que de la musique de rastafariaan pour y faire venir des beaux spektakels pour toi et tous tes petits camarades. Gezellig ! Samson & Gert, Kapitein Winokio, David De Kabouterje, Boer Janus… Tous au Beursschouwburg! Des idées comme ça, moi BeBert, j’en ai tout plein le poumbak is kapot. Gedaan avec les tutus subventionnés de la Bottelarij, gedaan avec la miereneukerij du KVS que même les lecteurs du Morgen ne comprennent pas !

 

Je l’ai déjà dit à Anne Teresa De Keersmaeker : tu veux encore des subventions, tu te laisses pousser la barbe grise et un chapeau boule et tu nous refais Vader Abraham en de Smurfen ! Je l’ai aussi déjà dit aux gens du Flagey : tu veux encore de l’argent dans ton goret, tu arrêtes avec le jazz pour universitaires et les films pour myopes et tu fais venir le Bumba Circus en résidence ! Wizze wizze wiz boum boum !

 

Tu vois, moi BeBert, je suis vraiment l’ami des kindjes comme toi. Quand tu auras 18 ans, il faudra que tu t’en souviennes au moment de dire au computer électoral qui tu aimerais voir pour Roi van Brussel. Moi, BeBert, je serai toujours là. Un peu plus vieux mais toujours l’ami des enfants. Evidemment, d’ici là, il faudra que tu apprennes le Néerlandais, hein… Parce qu’Henri Des, ik heb er niets van te maken, hé ! Pas déconner, non plus, godverdomme ! Rotte vuile dwerg !


10:51 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.