12/07/2005

RIONS DE LA MENDICITE

 

L’ennuyeux avec les SDF, c’est qu’ils ne sont souvent pas bien malins. Prenez ceux de l’Avenue de la Toison d’Or. Ils implorent, gémissent, se grattent des bestioles dans leurs anoraks sales. Tout cela au milieu de Porsche mal garées, de sexagénaires hautaines rendues prématurément bossues par le poids des breloques, de petits messieurs promenant très altiers leur retriever au cul cousu. Aux yeux de ces Flèches de la Nation, de ces Zoutois du dimanche…

 

Comment voulez-vous qu’un type tout bleu hurlant misère dans ses puces rencontre la moindre chance de grappiller quelques pièces. Ces bons golfeurs catholiques, ces mauvaises clientes de chez Versace lui supputeront une mauvaise vie, un passé terroriste : Jihad, drogues, putes et alcool… On lui reprochera surtout de ne pas avoir su s’adapter aux lois sur le travail et n’avoir su contourner toutes ces charges sociales pourtant très « fraudables ». Il est donc vraiment con, ce SDF…

 

Il irait aux alentours de la Grand-Place, il boufferait, attendrissant les touristes, chipotant les restes de pittas… Il irait Rue Neuve, à Anderlecht, Molenbeek, Saint-Gilles… Tout le monde a là-bas connu quelques difficultés financières et compatirait. Mais non, cette andouille va afficher sa misère sociale là où le fric versé à Tsunami 12-12 sert juste à descendre d’une tranche d’imposition fiscale. Et donc, sur le bon principe de « donnons un poisson à un affamé, il cessera d’avoir faim pour la journée. Apprenons-lui à pêcher et il mangera toute sa vie. », je propose de lancer une grande opération pour les SDF du Haut de la Ville.

 

Vieux lodens, chapeaux à plumes de faisan, mocassins à glands et velours côtelé… Déguisons notre ami nécessiteux en membre du Cercle de Lorraine qui aurait connu un peu trop de malchance au poker. Interdisons-lui son panneau « pour mangé silvouplé  » et proposons-lui plutôt un calicot « Le Bel 20 m’a niquer ».

 

Jackpot, mon bon !


19:08 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.