17/07/2005

GATTACA, GATTACA, VOILA LES DALTON

Lu sur le Fil Info du Soir en Ligne, ce 21 janvier 2005 : « Les enfants dont la famille regarde des chaînes de télévision ou de radio populaires, sont 2 fois plus susceptibles de se retrouver dans l'enseignement professionnel que ceux dont les familles choisissent des médias publics ou plus pointus. C'est ce qu'écrivent Marc Elchardus et Jessy Siongers dans une étude sociologique parue dans "The Netherlands journal of Social Science ».

 

Et bien voilà, plus de discussion possible, c’est donc scientifiquement prouvé : ton père et ta mère regardent un peu trop Vidéo Gag ? Hop, tu feras dans le diesel et le cambouis ! Ton tuteur ronfle chaque soir devant Arte ? T’inquiètes, ça ne t’empêcheras pas de briller dans la finance internationale !

 

Je caricature, bien sûr. Je ne connais rien de cette étude, ni son protocole, ni ses observations quant aux résultats certainement tronqués par la pratique du zapping. Son principe me fait rire parce qu’il paraît tellement rassurant, déterministe : plus de place au hasard des rencontres ou des crises existentielles. Zappés de l’histoire, les classes de 50 élèves et les vieux débris barbants qui servent de profs.

 

On serait pourtant étonnés du nombre de cancres qui brilleraient si l’enseignement n’était pas à ce point merdique, démotivant et parfois franchement carcéral. Grosse poilade aussi devant cette obsession de la chaîne publique valant mieux que la privée. Comme si il valait mieux pour son avenir voir jouer Laurence Bibot avec les couilles de son chat plutôt que Pascal Vrebos avec celles d’un ministre en fonction. Comme si Les Guignols de l’Info n’étaient pas plus vitaux à l’épanouissement d’un jeune cerveau qu’un épisode de ces deux suppositoires de Cordier, Père et Flic ou je ne sais quoi…

 

Bref, je doute beaucoup devant de telles études. Sauf sur un point : les jeunes adolescents passant plus de 3 heures par jour sur Plug-TV sont tous susceptibles de plus tard avidement consommer de la cocaïne. 


18:45 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

moui ... Ayant eu cours d'Elchardus, je ne me souviens pas d'un discours rempli de déterminisme. Dans les sciences humaines, la VUB essaie d'enseigner l'idée d'ouverture d'esprit.
Je peux suivre l'idée qu'il y a une correlation entre le type de chaines regardées et le niveau de fonctionnement intellectuel et social. Mais bien évidemment, il n'est pas question de relation de cause à effet. Toutes exceptions existent.

Écrit par : Plum | 24/07/2005

Les commentaires sont fermés.