17/07/2005

SUPER VLAAMS MIJ

Il y a ce film. 30 jours durant, un type se goinfre de malbouffe McDo. C’est n’importe quoi : 1 mois de régime de oufs = malaaaaade, c’est assez logique. Essayez donc avec des asperges, pour voir : 3 fois par jour des asperges et je vous dis pas comment vous allez vous ramasser un missile Tomahawk sur la tête en allant aux waters tout cela parce que les satellites américains auront pensé avoir découvert une nouvelle usine chimique clandestine.

 

Ou des moules. « Dikke vette mosselen » matin, midi et soir : 30 jours chrono plus tard, votre foie ressemble à un brise-lame et votre estomac se vidange façon Sea-Life de Blankenberghe : y a tout qui part, sauf les petits animaux ! N’empêche, ça m’a donné une idée, ce truc. Même principe : 30 jours à subir la télé flamande… Je vais appeler ça « Super Vlaams Mij ».

 

Filmer mes gros bâillements devant la série « Flikken », comment je tape du pied devant « Het Swing Paleis ». Je ne censurerai rien. Ni quand je me toucherai le slip devant Phara de Aguirre et son petit air pincé passant en boucle la nuit. Ni quand mon cerveau commencera à débloquer et que je hurlerai devant le JT, mon waterzooi sur les genoux : « Vas-y, Steven, fous leur une bonne rammelink à ces sales woelekops de Woluwé. » J’irai chez le toubib à vélo, un t-shirt Praga Khan sur le dos, m’arrêtant en plein milieu du trajet parce que j’aurai cru apercevoir Sergio, ma nouvelle idole.

 

Je ne sortirai plus qu’au Balmoral « te Gent », ne picolerai plus que du sirop de vodka « voor de jongeren ». Puis à la fin du film, mes amis m’emmèneront en rééducation à Liège ou Bertrix. On me fera redevenir fransquillon à grandes doses de pipes d’Ardenne, de péquet et de Bel-RTL. Je pèterai évidemment une durite : « Je ne suis pas wallon, je ne suis pas flamand, je suis un homme libre ! Liiiibre ! » que je crierai en courant, un énorme boulet sauce-lapin me poursuivant sur les quais de la Meuse.

 

Drôle de truc quand même que la Belgique en 2004…


18:41 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.