25/07/2005

BUSINESS AS USUAL

 

Le 7 juillet à Londres, on décomptait les morts avant de donner des nouvelles de la Bourse. Un peu plus de deux semaines plus tard, en Egypte, certains hôteliers conjuraient les touristes de ne pas décamper malgré le désastre. Tony Blair le martèle, les experts le martèlent : il faut continuer à vivre normalement, consommer, sinon les terroristes auront gagné.

 

Moi, je pensais que gagner pour les terroristes, c’était de voir décamper les troupes étrangères d’Irak, fermer les bases américaines d’Arabie Saoudite et admirer chuter le PNB israélien jusqu’à ce qu’il soit à peine supérieur à la recette de la buvette de la Gare du Congrès. Et bien, que nenni : le terroriste gagne quand s’arrête la consommation. Bref, 56 morts, 88 morts mais tant que le Dow Jones reste stable, Oussama  l’a dans le cul.

 

Combattre l’Axe du Mal est dès lors une occupation à la portée de tous. Il suffit de rafler un coffret Buffy Contre les Vampires à la FNAC ou un paquet de pulls chez Massimo Dutti. S’endetter chez d’Ieteren jusqu’en 2018, marteler l’album de Coldplay sur son I-Pod. On dit que c’est la Troisième ou même Quatrième Guerre Mondiale ? Et alors ?

 

C’est super hype, un bon réservoir d’articles tendances pour les magazines féminins. Comment garder sa contenance devant un type s’étant pris cinq bastosses dans la tête ? Mon homme se laisse pousser la barbe, dois-je le dénoncer à Interpol ? Gilets pare-balles et poitrines plates : les solutions !

 

Dans le même genre, moi, je n’ai qu’un conseil à vous donner : rappelez-vous vos grands-mères durant l’occupation nazie, qui portaient toujours une culotte propre au cas où elle se feraient arrêter et foutre à poil par la Gestapo. Noble leçon à remixer pour cette rentrée : quelle victoire, en effet, pour les terroristes si votre sac à la morgue ne contient pas le dernier Amélie Nothomb et un flambant caméraphone submersible à sonnerie polyphonique. Vous savez, celui qui permet de prendre des photos de blessés graves pour les vendre à CNN.

 

Un acte très patriotique, lui aussi.


18:10 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Tu as malheureusement bien raison. .

Écrit par : Plum | 25/07/2005

... "fermer les bases américaines d’Arabie Saoudite"

là t'es en retard d'une guerre... le départ d'A.S. est déjà bien avancé. mais bon ils s'installent ailleurs, c'est clair (Irak, Asie Centrale, Afrique...).

de toute façon, "they attack us because of our liberties!"
franchement on se demande de quoi se plaignent certains... :-)

Écrit par : T | 06/08/2005

Les commentaires sont fermés.