26/07/2005

LE COTE GLITTER DE LA FORCE

 

Et donc, Anakin Skywalker qui s’appelait Yves qui s’appelait Blaise s’appelle désormais Darth Vader. Ca ne vous rappelle rien ? Carl de Moncharline, pardi… Carl De Rijck, devenu par la grâce de l’Empereur (de son boulevard, plutôt) et sous un pseudo de star la terreur absolue des noctambules bruxellois !

 

A minuit, l’haleine d’un bouc tombé dans le Red Bull, vous sortez de chez vous bien décidé à aller vous déchirer la tête à grands renforts de bières plates dans un infâme boui-boui tenu par des chiens à capuchons et des punks à trois pattes. Et bien, non… Badaboum ! Darth de Moncharline apparaît, tout essoufflé de traverser la ville en rollers :

 

Je suis ton père, ouf-ouf, tu ne peux pas aller là, ouf-ouf, viens plutôt danser la house FM, ouf-ouf, dans le superbe endroit ultra-trendy super-lounge domotico-branchawa, ouf-ouf, ouvert par l’ami de mon ami l’ami des amis de tes amis, ouf-ouf, avec des garçons coiffeurs et des militantes à bonnets C, ouf-ouf, c’est une initiative Darth de Moncharline, ouf-ouf. 

 

Rebelle dans l’âme, vous à qui ça ne dit rien, vous y allez alors d’un bon Ouais mais non, moi je veux le retour du DJ Aïe ! (ndr : très forte, celle-là). Et là, soudainement, La Force… Vous avez du mal à respirer, vous tremblotez, vous ne pouvez plus soutenir le regard de Darth de Moncharline. Il pointe sur vous son fameux canon-laser à mousse de Bantah et vous sentez opérer l’horrible métamorphose : il vous pousse sur le dos une chemise de maffieux russe à lignes diagonales brunes et bleues, vos grolles deviennent des baskets de marque, votre coiffure se tonyandguyïse, votre menton pousse en avant et dans votre main droite, vous sentez le poids d’une clé de contact pour Range Rover customisée.

 

Bref, vous vous métrosexualisez, mon cher… Vous êtes même déjà complètement du Côté Glitter de La Force. Vous riez des pièces de Sébastien Ministru, vous supportez la musique du You, vous faites la bise à Madame Wittamer, vous avez 4 GSM. C’est Fou-tu.  




18:58 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je l'ai reconnu Sur la photo. Heston dans "le survivant". Toute ma jeunesse.

Écrit par : Brice Depasse | 31/07/2005

Les commentaires sont fermés.