20/03/2006

 1 MILLIARD ET DEMI DE CLIENTS SATISFAITS

 

Histoire de briller dans la société libre-échangiste et mondialisée qui se profile, il est plus que temps d’apprendre le double langage chinois à nos chères petites têtes blondes… puisque voilà bien un marché d’avenir à côté duquel il serait typiquement wallon de passer.

 

Leçon 1 : négocions à très haut niveau.

 

Ne dites pas : « j’ai en stock quelques carlingues de zinc toutes pourravées  par l’amiante et de vieux wagons Corail dont je ne sais que foutre. Un coup de peinture rouge et ça donnera un aperçu de modernité à vos gueux des Provinces Extérieures. Combien tu raquerais pour ça, Si Trong Jon ? »

 

Dites : « Très honorable Leader, pour le paiement, faites donc comme l’exige les préceptes communistes : un bon petit million sur le plus grand nombre de mes comptes off-shore. »

 

Ne dites pas : « L’opinion publique de mon pays me presse de vous demander des nouvelles des dissidents emprisonnés en 1989. Vont-ils bien ? »

 

Dites : « Vous savez, Très Honorable Long Marcheur, sauf Pretty Woman 2 –et encore, si c’est avec Julia Roberts- Richard Gere semble condamné à jouer du sourcil dans des films avec des mites géantes et des flics à la retraite. D’ailleurs, encore 10 ans et il peut faire le Retour de La Momie sans maquillage…»

 

Ne dites pas : « Le Dalaï Lama, quelle sagesse… »

 

Dites : « Ce gros puceau déguisé en supporter de l’Ajax me fait bien rire avec son remake de Ghandi. La non-violence, je suis contre. Vous avez bien raison d’écraser le moindre de vos opposants au char d’assaut. »

 

Ne dites pas : « Grand dieux, je n’irais jamais acheter de cravate ailleurs qu’à Bond Street. Vous imaginez une négociation de haut niveau sans cravate de Bond Street. Mes interlocuteurs me prendraient pour un radin collectiviste… »

 

Dites : « Oui, on va embarquer 150.000 caisses de vos chemises hawaïennes en toile de jute. Je vais même en mettre moi-même, tiens, à la prochaine Fancy-Fair de l’école du petit. C’est du costaud, hein : si je fais une tache avec la Sangria, je peux frotter énergiquement, il n’y a que la couleur qui part… »

 

15:56 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.