07/09/2005

SPORTIEF & SISSOYEN

 

Kikeboe! Bebert, daar ben ik weer, tu te rappelles de moi ? Je suis Minister, je suis Flamand et je vecht tegen tous les méchants. Comme Vic mon papa, comme Pocahontas… Pour un betere wereld où tout le monde parlerait la même langue, c’est plus facile, niet waar, comme Windows pour les ordinateurs. Bon, je concède que le flamand, c’est un peu le Linux à échelle mondiale… Maar toch. Pour faire un peu de pub pour ce betere wereld, chaque année, des amis à moi roulent en vélo autour de Brussel.

 

Rien de méchant : c’est comme ce Karel van Monchichi et ses roller-boys, sauf que chez nous, la voiture Red Bull est remplacée par une Bebertmobile avec de beaux drapeaux jaunes pleins de lions noirs et un toit ouvrant d’où mes copains du CD&V gueulophonent tout ce qui ne va pas dans ce pays, surtout du côté de Vilvoorde. Tu vois, rien de spécial, juste du sportief et sissoyen. Alors pourquoi qu’on ne pourrait pas faire la même chose DANS Brussel, hein ? Ils laissent bien bloquer la ville par les poussettes à 3 roues de toute la gauche esturgeon à chaque journée sans voortuigen et par ces tichbakkes de Silvio Berlusconi et Tony Blair à chaque Eurotop…

 

Mais quelques flamands à vélo roulant boulevard de Mettewie en hurlant que le FDF, c’est rien que des mettekouws, c’est direk comme si les Turcs empalaient des Chrétiens aux portes de Constant Zijn Tinople. Genoeg van dat ! Comme Pocahontas se mettant en travers des Anglais qui fondent la baïonnette en avant sur les Indiens, je veux crier mon histoire d’un peuple qui a beaucoup souffert, mon histoire d’un peuple qui ne veut plus souffrir, à tous ces fransquillions du gouvernement qui viennent de Lasne en 4x4 et pour qui un bon Flamand à vélo est un Flamand à vélo dans le fossé.

 

Laat ons fietsen, verdomme ! Ik had een droom ! Que quand je me pète le genou sur le pavé à Linkebeek, les médecins de Molière devraient comprendre que je ne viens pas pour me faire retirer les oreillons !


23:32 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/09/2005

LE SANCTUAIRE DES TETES DE VAINQUEURS

 

 

Le MR partenaire de la Star Ac ! Didier Reynders, croisé à la Grande Foire du Vase à 75 Balles, nous explique cet échange win-win : Après la défection de Marc Wilmots, qui reste seulement à disposition de la cafèt’ du Sénat pour les parties de baby-foot, on a comme un problème avec nos vaches à lait élec… nos représentants de la société civile. Frédérique Ries va sans doute partir, Belgacom TV lui proposant de présenter sa Gazette du Dur (toute ressemblance avec une émission et une télé concurrentes, blablabla…).

 

Le sénateur Bodson va nous quitter : à force de voir son beau-fils faire le mariolle dans Ghinzu, le voilà qui monte lui aussi son groupe de rock, Phil Curatelle & The Glaver Belles. Devant une telle situation, le MR a le choix. Soit on puise dans nos réserves stratégiques de Franc-Maçons et c’est une envolée inacceptable du cours de la vieille brique, soit on se pose en partenaires d’une entreprise au dynamisme exemplaire et on intègre dans nos rangs tous ces jeunes qui giclent du Château. Il y en a marre des footeux râleurs et des blondes nostalgiques du Télévie, il n’y a pas de mal à reconnaître que notre prod’ s’est gourée de casting.

 

C’est pourquoi la Star Ac est si magique pour nous : c’est un vivier quasi inépuisable de charmants jeunes gens formés pour continuellement paraître motivés et dont l’unique ambition est de voir leurs tronches inonder les médias. Qu’ils continuent à chanter leurs singeries ou chassent l’alligator de rue à la Nouvelle-Orléans, ce n’est même pas un problème tant que ça ramène du temps de cerveau disponible de ménagère de moins de 50 ans. Tout ce qu’on leur demande, c’est une petite pique à l’égard du PS une fois le trimestre… Ils ne doivent même pas l’écrire, on a Alain Desthexe pour ça. »

 

Reste que le tax shelter wallon agité par le PS à Hollywood pourrait convaincre une suite de Lost à La Louvière, la nuit… Foutu audimat.

18:20 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/08/2005

PERCUSSION D'OVAIRES

 

Bien que l’homosexualité soit un penchant aussi naturel que le rire devant les chiffres de Belgacom TV, certains la considèrent toujours comme une déviance. Spectaculaire, l’homophobie l’est surtout sur la scène reggae, des stars comme Beenie Man ou Capleton appelant régulièrement leur public à pendre les pédés par les couilles ou à saigner les fiottes..

 

A Bruxelles, le rastafarisme anti-gay n’existe pas, sinon, partiellement, au sein d’un collectif obscur de la scène locale : le Mouv’ Ref. Dans Le Soir du 20 août dernier, l’un de ses leaders, Harvey ASK-1 lâchait encore : Il n’y a pas de développement de l’humanité sans conjonction de l’homme et de la femme. Je revendique haut et fort mon hétérosexualité. Ce qui, dans l’ambiance du moment, me paraît parfois nécessaire. Il faut pouvoir s’affirmer. Sans complexe. Et je le fais parce que je n’aime pas les atmosphères de décadence comme celle de l’Empire romain. 

 

Cette interview annonce le premier single solo de Harvey ASK-1, Percussion d’Ovaires, où dans un style proche de Capleton, le talentueux toaster franc-maçon passé des cénacles politiques aux scènes rastafariennes, aligne riddims machistes et piques à l’égard des gays.

 

Les notes de pochette sont on ne peut plus claires : La percussion d’ovaires, c’est la mère de toutes les créativités. L’homme naît de la percussion d’ovaires et de l’homme naît le développement des libertés. C’est pourquoi le Grand Jah-rchitecte de l’Univers a créé les ovaires, pour que l’homme les percute et se montre digne de poursuivre son œuvre dans l’Infini. Préférer les voies alternatives aux ovaires, c’est rester dans l’enfance en jouant au dentiste et en remuant le caca.

 

Le combat pour les premières places du TOP-50 risque toutefois d’être difficile, d’autant que d’autres membres du Mouv’Ref lancent eux aussi leurs albums : Doc Desthexe avec son A Point Saignant ou surtout le très attendu District 1030 de Duke Arm.


17:17 Écrit par dikke jiss | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |